Rechercher

La fatigue du printemps, pourquoi ?

A la sortie de l’hiver beaucoup ressentent une certaine fatigue, ou de la déprime, pourtant les beaux jours pointent le bout du nez, alors pourquoi ?


Pour trouver la réponse il faut se pencher sur nos hormones, et tout particulièrement la sérotonine que l’on appelle aussi l’hormone de la bonne humeur et la mélatonine ou hormone du sommeil.


La sérotonine est un neurotransmetteur fabriqué dans notre cerveau et nos intestins.

80 à 90 % de toute la sérotonine est synthétisée dans le tube digestif à partir du tryptophane (acide aminé) qui est son précurseur. Elle joue un rôle dans le rythme

éveil-sommeil, dans notre bonne humeur, la régulation de notre comportement, notre bien-être ou encore dans la motivation et la prise de décision, elle nous donne aussi un élan dynamique.


Lorsque l’obscurité arrive et durant la nuit, notre organisme transforme la sérotonine en mélatonine, ce qui permet le cycle éveil-sommeil et donc favorise le sommeil.


Au printemps lorsque les jours s’allongent, que la lumière s’intensifie, la production de sérotonine augmente et simultanément la mélatonine diminue, en conséquence notre corps doit s’adapter afin de retrouver son rythme.


Bien sûr d’autres facteurs sont à considérer, et puisque l’on parle d’hormones, on se souvient que ce sont elles qui sont aux commandes, on a vu la mélatonine pour bien dormir, ou l’importance de la sérotonine dans notre humeur, mais d’autres hormones interviennent pour réguler le métabolisme, la faim, l’énergie, la croissance....

Au printemps les jours deviennent plus long, donc les glandes ( thyroïde, pinéale, cortico-surrénale) qui produisent ces hormones, travaillent d’arrache-pied pour produire encore plus d’hormones. L’organisme ainsi stimulé, procède à une détoxication, le système immunitaire est boosté, le renouvellement cellulaire s’accélère. Tout ce processus demande beaucoup à notre organisme, et particulièrement à notre foie, d’où une certaine fatigue. C’est pour cela qu’il faut soutenir cet organe noble et l’aider dans son rôle de détox.


De plus à la sortie de l’hiver nos réserves en vitamines et en sels minéraux sont quasiment épuisées. L’organisme est donc plus sensible aux infections virales et bactériennes. Ces carences font aussi le lit d’un certain amollissement, de troubles circulatoires, de la fatigue, des maux de tête.

Une carence en certaines vitamines contribue à la chute du taux de sérotonine dans notre cerveau, avec les conséquences que nous avons vu plus haut.

Tout ceci mis bout à bout explique pourquoi nous sommes fatigués ou déprimés. Bien souvent il est intéressant de se supplémenter pour venir combler ces carences et aider l’organisme à reprendre le dessus.


On comprend aisément qu’une alimentation de qualité, riche en vitamines, en triptophane, en sels minéraux est essentielle.

Et pour lutter contre la fatigue du printemps on sort, on bouge, on respire dans la nature, on profite du soleil, on se fait du bien tout simplement.


Si vous en avez assez d’être fatigué et déprimé tous les ans au printemps, si vous souhaitez retrouver la forme et la joie de vivre, je vous accompagne et vous conseille vers les bons choix alimentaires, les bons compléments pour retrouver votre bonne humeur, pour soutenir votre foie et son laborieux travail de détox.


76 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'ACNÉ